Amour d'enfer : Scott Westerfeld, Melissa Marr, Laurie Faria Stolarz, Justine Larbalestier et Gabrielle Zevin.

55365528

Une sorte de recueil de plusieurs histoires d'amour "fantastique" ou fantasmagoriques, regroupant cinq auteurs, appelé anthologie.

Un monde (presque) parfait : Scott Westerfeld

Un garçon, une fille, un monde étrange, où le sommeil n'est plus de mise, un biocorps maîtrise le corps et ces changements, plus de voiture mais des cabines de téléportations, nous sommes dans un futur digne des films ou des livres de sciences fictions, jusque là l'histoire peut sembler classique pour du fantastique sauf que ces deux jeunes gens suivent en classe un cours de fléau et c'est la que tout commence. Elle, choisit de vivre comme à notre époque avec les changements hormonaux, lui décide de prendre le sommeil. Et là tout s'enchaîne, les sentiments, les rêves prennent place dans une vie presque aseptisée.

Mon avis, j'ai, au début trouvé que l'histoire traînait et que les chapîtres altérnant entre son point de vue à lui puis un elle, rendais, le suivie de l'intrigue un peu compliqué puis là on se retrouve dans un monde pas inconnue qui est le notre avec ces sentiments d'amour connue à l'adolescence puis les rêves étranges que l'on ne peut expliquer quand on se réveille et qui nous laissent un goût amer...La fin j'ai beaucoup aimé, même si l'issue était prévisible.

Coup de foudre : Melissa Marr

Cette auteur, est une de celle qui est le plus présent sur ma PAL et je comprends pourquoi. J'adore sn style d'écriture et son imagination. Dans cette histoire elle s'inspire d'une légende Ecossaise, les "Selkies". Ce sont des créatures plus souvent incarné par des jeunes femmes sublimes, qui se transforme en phoques et qui une fois qu'elles veulent prendre (le plus souvent un pêcheurs), dans leur filet laissent leur peau aux yeux de tous et ce dernier la ramassant se retrouve incommensurablement entiché de cette femme jusqu'à ce qu'elle ci retrouve sa peau... En quelques sortes les deux se retrouvent piégés. Dans cette nouvelle il s'agit d'un homme qui ne veut qu'une seule femme, ELLE. Elle c'est Alana, une jeune fille qui n'aime pas les histoires d'amour qui s'éternisent et qui préfère prendre des hommes banales plutôt que des canons aux dire de la socièté. Mais voilà elle se retrouve piégé, contrairement à ce que Murrin, le selkies en question, souhaité. Il voulait vraiment qu'elle tombe sous son charme sans toute cette "magie" qui entoure sa famille. Et il va tout faire pour que Alana l'aime sans cette attirance obligatoire de la peau.

Une façon très jolie d'aborder une légende et de la mettre à la sauce moderne. Le folklore Ecossais tout comme tout autre folklore, regorge de légendes en tout genre mais celle-ci est très peu connue et pour mon plus grand plaisir j'ai découvert une autre version de l'"appel de la sirène". Histoire très plaisante et un très bonne approche, j'ai accroché dès le début.


Le fantôme de mes rêves : Laurie Faria Stolarz

Une jeune fille qui déménage et d'étrange phénomènes commencent des son arrivés....La nuit elle est rejoint par un garçon qu'elle ne connait pas,il se passe toujours quelque chose d'étrange dans ses rêves, et au réveil elle est couverte d'équimoses.
Le garçon en question elle va découvrir au fil des conversations avec ses nouveaux amis, qui il est et ce qui lui est arrivé et notamment son destin tragique, car ce jeune homme est décédé dans d'atroces circonstances. Une fois le contact établis et la peur évaporé, elle si lie d'amitié pour lui puis un sentiment d'amour né. Ils vivent, au travers de ses rêves une histoire d'amour qui la rend très heureuse mais celui-ci doit la quitter et partir pour une monde meilleur.

Au travers de cette histoire la jeune femme va aider le jeune homme à rétablir des erreurs et des non-dits et l'aide à passer de l'autre côté, dans ce paradis que tout le monde recherche. J'ai beaucoup aimé cette histoire, surement parce que j'adore les histoires de fantômes,et les histoires d'amour donc le tout mélangé, je ne pouvait qu'aimer.
Cette auteur fait aussi parti de ma LAL avec la saga "Bleu cauchemar".


Les liens du sang: Justine Larbalestier

Une histoire que nous entraîne dans une communauté du genre Amish. Une jeune fille, aspirant à une tout autre vie, (cette dernière voulant devenir médecin et aller vivre en "ville"),est obligé d'arrêter ses études et de se marier à 16 ans lors de la soirée des fiançailles, "Lammas", la fête du pain. Des garçons échangent avec des filles des guirlandes de fleurs et ce retrouvent mains et poings liés par un mouchoir en signe de fiançailles promettant un mariage à la clé. Jusque là l'histoire est simple, Jeannie tombe sous le charme de Robbie, le soucis étant que celui-ci est considéré comme un mauvais sorcier et est railler par la communauté entière, il demande Jeannie en fiançailles,et s'installent ensemble dans un cottage construit par lui même mais voilà la famille de la jeune fille n'est pas enchanté par cette union et vont tous faire pour les séparer. Un soir alors qu'ils sont chez eux, la famille de Jeannie et des gens de la communauté débarquent et emporte avec véhémence le jeune homme. Sans suis une mort horrible et une jeune femme dans la tourmente... La suite de l'histoire est pleine d'événements menant la jeune fille à rester dans ce village bizarre, et à se fiancer à un autre homme. Celui n'aimant pas les femmes,les fiançailles sont un moyen de contenter les parties des deux familles. Puis un jour Robbie reviens, sauf que celui-ci est censé être mort....

Je n'ai mais alors pas du tout accroché à cette histoire qui pour moi est d'une toute autre époque, non pas que ce genre de communautés n'existe plus, Mais moi je ne cherche pas un livre qui me ramène dans le moyen-âge ou à une époque qui est loin de notre siècle, je n'adhère pas avec ce mode de fonctionnement qui ne m'intéresse absolument pas, je respecte bien entendu les personnes qui veulent vivre ainsi mais moi non merci. De plus le style est maigre et pas très varié, très peu de vocabulaire littéraire, et une pauvreté côté imagination, seul les trois dernières pages sortent de l'ordinaire et n'est pas lui non plus enchanteur. Si je pouvais donner un conseil à cet auteur je lui dirais tout simplement de ne pas continuer dans cette voix.


Caprice de fan : Gabrielle Zevin

Paige, une ado ordinaire, ni trop belle, ni moche, dans un lycée tout aussi ordinaire aux Etats-Unis. Une fille qui adore lire, elle passe beaucoup de temps à la bibliothèque de son école et cette année une nouvelle bibliothécaire fait son entrée qui conseil toute ravie à Paige un ouvrage de fantasy. Paige refuse de le lire n'aimant pas vraiment ce genre de lecture. Elle vient pour le reposer sur l'étagère des nouvelles entrées et tout à coup elle sent un regard pesant sur elle. Un jeune homme, Aaron, vient lui conseiller de le lire, celle-ci interloquée, h"site à le reposer. S'en suit une envie irrépressible de le revoir mais ne voulant répondre à ses appels insouciants, elle ne revient pas à la bibliothèque avant plusieurs jours. Elle est follement amoureuse de ce garçon sans vraiment comprendre pourquoi. Elle, si discrète, se voit confier à sa meilleure amie sa nouvelle idylle secrète.Secrète car Aaron à un terrible secret qu'il n'a partagé qu'avec Paige. Le bal du lycée approchant à grand pas, une amie intervient pour lui proposer d'y aller avec son frère, Paige refuse cette invitation et se retrouve seule au bal car Aaron n'aime pas ce genre de soirée, il a déjà trop assisté à ce genre de soirée.... La rumeur sur son petit ami "imaginaire" commence à se rependre, mais Paige n'en a que faire, elle aime tellement être avec ce garçon...
Lors du nouveau club de lecteur elle entends parler de son histoire d'amour, comme tout le monde ce moque de son histoire d'amour, elle va vers eux et leur intime l'ordre de cesser de parler d'elle. La bibliothécaire, lui dit alors qu'il ne s'agit pas d'elle mais du livre qu'elle lui avait conseiller quelques semaines auparavant "les immortels". Ne voulant comprendre son erreur elle se meprant et part en courant dans sa voiture avec le roman. En le lisant elle se rend compte que toutes ses conversations, sont retranscrites dans le livre et se dit que ceci est impossible personne ne peut autant en savoir sur son histoire. Elle ne revoit plus Aaron, elle le cherche, l'attends mais toujours rien... Elle se décide alors à lire la petite biographie sur l'auteur du livre et part à sa recherche en se disant que celle-ci est la mère de son amoureux. Oui elle est bien la mère de Aaron mais pas de celui qu'elle pense....

Grand résumé car cette histoire est tout simplement géniale. Je ne m'y attendais absolument pas et la fin ma très agréablement surprise.

Pour résumer cette anthologie, je l'ai très apprécié hormis une histoire, les autres étaient surprenantes, et très plaisantes.
Je vous le conseil si vous aimez tout comme moi les histoires d'amour un peu tragique et les comptes fantastiques.